Lucien Gallais … une vie de tracteur à Bouère

Lucien Gallais a largement contribué par son métier à la mécanisation de l’agriculture bouérillonne.

En 1956, l’arrivée des tracteurs était à Bouère une véritable attraction. Pour s’en convaincre il suffit de lire un extrait des mémoires de la comptable de Monsieur Gallais.

Cette année 1956,200 tracteurs furent vendus, autant de charrues, de barres de coupe etc… C’était l’euphorie, le début de la mécanisation dans les fermes et la nécessité de se séparer des chevaux qui avaient rendu tellement de services.

Tout ce matériel était payé en espèces. Il n’était pas rare que je verse à la poste le même jour le montant de quatre tracteurs. Cet argent je l’emmenais dans mes poches sans aucune précaution. Les tracteurs arrivaient par wagon entier en gare de Bouère et étaient présentés sur la place du village. C’était forcément la fierté de l’entreprise.

Arrivée des tracteurs en gare de Bouère

Tracteur à tout faire