Coupe foin et barge – Témoignage de M. Gasnier

Ce dimanche j’ai acheté un coupe foin au vide grenier de Bouère. Mais comment l’utilisait-on?

Heureusement un ancien fermier de St Denis d’Anjou, Monsieur Gasnier, qui passait par là m’en a expliqué le fonctionnement.

Autrefois on ne disposait pas d’autant de surfaces couvertes pour stocker le foin qu’aujourd’hui et le foin n’était ni bottelé ni lié. On commençait par remplir la grange par le foin qui serait consommé en premier, puis on constituait une barge pour conserver le reste. Une barge était un gros tas de foin qui pouvait faire 2 à 3 m de large sur 7 m de long. Il était assez haut et se terminait en arrondi dans sa partie supérieure pour permettre à l’eau de s’écouler. Le sommet, souvent perdu, était constitué du mauvais foin des tours de champs.

L’hiver, quand la grange était vide, on allait découper des parts à l’aide du coupe foin dans la barge. On transportait cette part dans la grange et on la distribuait aux animaux. Lorsque la part était toute consommée on reprenait le coupe foin et on partait redécouper la barge.